Présentation

Depuis le premier juillet 2011, les ruines du château de Vaujours sont ouvertes au public après vingt ans de fermeture.
Les vestiges romantiques du château de Vaujours (XV siècle) apparaissent dans un écrins de verdure au milieu de ses douves. Cette belle enceinte est jalonnée de nombreuses tours rondes dont l’une à mâchicoulis et bossage.
Le château se compose de deux cours, la cour basse et la cour haute. Dans la cour haute, nous découvrons les vestiges du logis seigneurial édifié au XV siècle, du donjon et de la chapelle castrale.
Louis XI y séjourna à plusieurs reprises auprès de sa soeur Jeanne, épouse d’Antoine de Bueil, fille naturelle de Charles VII et d’Agnès Sorel. Jean V de Bueil, Comte de Sancerre et compagnon de Jeanne d’Arc, fit de son château une place-forte imprenable durant la guerre de cent ans. Vaujours possède une fortification unique, élaborée pour l’époque, avec boulevards circulaires et bastions avancés bien avant le style Vauban.
Louis XIV l’ériga en Duché Pairie au bénéfice de sa maitresse Louise de La Beaume Le Blanc; le Duché de la Vallière fut doté de millier d’hectares. Le château échappa aux tumultes de la Révolution et ne devint ruine qu’au XIX siècle lors de la reconstruction du Vivier des Landes (le golf des Sept Tours, voisin à 4km.)
Vaujours servit de carrière à son propriétaire anglais du nom de Stanhope-Hollond et demeure la plus grande ruine médiévale d’Indre-et-Loire.

Publicités